Le point-virgule : « J’exprime les nuances de vos pensées… »

 dans Actualités, Rédaction print et web

Quand utiliser le point-virgule ? Moins employé que sa consœur, la virgule, le point-virgule est pourtant bien utile, voire, parfois, incontournable ! Soucieux de rétablir certaines vérités, il prend aujourd’hui la parole pour expliquer son emploi. Histoire, syntaxe… Découvrez tout de suite les secrets du point-virgule, et employez-le dans vos phrases !

Le point-virgule : portrait

Point-virgule, qui êtes-vous exactement ?

Eh bien, je suis composé d’un point, et d’une virgule, comme vous n’avez sans doute pas manqué de l’observer… Je joue donc le rôle d’intermédiaire entre ces deux signes ; à la fois point affaibli, et virgule renforcée… Ma valeur penche donc vers l’un ou l’autre, selon le contexte de la phrase où je me tiens.

D’où venez-vous ? Car on ne vous retrouve pas à l’Antiquité comme d’autres signes de ponctuation…

Je ne suis apparu que bien plus tard, mais je préfère ne pas vous révéler mon âge. Néanmoins, sachez qu’autrefois, vous pouviez me trouver sous l’appellation point et virgule ; délicieusement vintage, vous ne trouvez pas ?

Vous avez connu votre heure de gloire en littérature…

Ah, le XIXe siècle ! J’étais alors à la mode auprès des plus grands écrivains ! Victor Hugo, Honoré de Balzac, Charles Baudelaire ; tant d’autres, encore ! Pour citer Annette Lorenceau, chercheuse au CNRS : « C’est pour disséquer les phrases que le point-virgule devient le roi de la ponctuation moyenne. On en use et en abuse au XIXe siècle. » Cependant, plutôt que le terme « disséquer », qui m’évoque des bouts de viande, je préfère « décliner ».

C’est-à-dire ?

Globalement, je sers à juxtaposer des propositions. Attention, pas n’importe lesquelles ! Elles doivent toutes avoir un lien, même faible ; une sorte de relation logique. Ainsi, la phrase exprime une idée, mais que je décline, que je nuance… Je traduis les multiples aspects d’une pensée, avec subtilité.

Certes. D’un point de vue typographique, je crois que vous présentez quelques spécificités ?

J’appartiens à la catégorie des signes de ponctuation à deux éléments, à l’image du point d’exclamation, ou du point d’interrogation. Je prends donc une espace avant, et une espace après, tout comme eux. Parfaitement centré, quoi ! Du moins, en français, car, en anglais, je prends juste une espace après. J’en profite pour faire une petite mise au point : même si je marque une pause plus longue que la virgule, je ne suis pas un point ; je ne termine pas une phrase. En conséquence, ne commencez pas la proposition suivante avec une majuscule !

Le point-virgule, l’art du relief

Si vous le voulez bien abordons maintenant la question de la syntaxe. Vous avez dit servir à séparer des propositions sémantiquement proches. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Du moment que ces propositions forment un tout du point de vue du sens, je me place entre elles ; peu importe qu’elles soient juxtaposées ou coordonnées. Cela permet d’explorer les différentes facettes d’une phrase, de les mettre en parallèle, et d’apporter des précisions.

Un contenu rédactionnel de qualité est un atout majeur sur un site ; cela améliore le référencement naturel.

J’écris des textes pour des sites et des blogs ; je peux également traduire des contenus.

C’est particulièrement vrai lorsque la deuxième proposition commence par un adverbe…

Tout à fait ! Les deux propositions sont alors dans la continuité, donc j’y ai toute ma place !

Les produits de sa boutique en ligne n’avaient pas de descriptifs ; heureusement, il a fait appel à un rédacteur web.

Qu’en est-il des énumérations ? Intervenez-vous également, comme la virgule ?

En effet, car je deviens alors une sorte de virgule dont on appuierait l’emploi, comme dans cet exemple :

Un bon rédacteur web SEO doit avoir : une excellente connaissance de la langue française ; des bases solides en référencement naturel ; un bon sens de l’humour, car ça peut toujours servir.

Cependant, la comparaison s’arrête là : les emplois de la virgule ne sont pas les miens.

Je me permets d’ajouter que, dans le cas d’une énumération introduite par un deux-points, type liste à puces, je me place toujours et systématiquement à la fin de chaque élément.

Pour écrire un contenu de qualité :

  • faire des recherches sur le sujet ;
  • définir les mots-clés ;
  • bâtir une structure ;
  • rédiger le texte ;
  • se relire et effectuer les corrections nécessaires.

Enfin, dernière question : vous arrive-t-il de faire des incursions dans d’autres domaines que la langue française ?

Pas vraiment ; je suis beaucoup plus monomaniaque que la virgule. Moi, en revanche, j’ai donné mon nom à une salle de spectacle parisienne ! Ah, si, je sais faire des clins d’œil, pour les smileys ; regardez : 😉 !

En bref :

  • Le point-virgule introduit une pause prolongée dans une phrase ;
  • Il s’emploie pour séparer des propositions de même sens ;
  • Il sert à décliner le sens de la phrase ;
  • Ainsi qu’à en mettre des éléments en relief ;
  • Il précède toujours une proposition commençant par un adverbe ;
  • Il sépare les différents éléments dans une énumération (comme celle-ci) ;
  • En typographie, une espace avant et une espace après, comme pour tous les signes à deux éléments.

On a tendance à lui préférer la virgule, mais le point-virgule apporte vraiment quelque chose de particulier à la structure d’une phrase. Après cette interview, j’espère que vous aurez envie de faire plus souvent appel à ses services !

Point-virgule

J’espère également que cet article vous aura plu, comme celui sur la virgule, qui a remporté un joli petit succès. Si c’est le cas, et si vous cherchez des contenus différents et un peu décalés, n’hésitez pas à jeter un œil sur mes prestations de rédactrice web SEO !

Articles récents

Laisser un commentaire