Créer son cocon sémantique

 dans Actualités, Rédaction print et web

Créer son cocon sémantique est une stratégie de référencement naturel dont on entend beaucoup parler en ce moment. Présenté comme un outil puissant en SEO, il permettrait d’améliorer la pertinence et la cohérence de son site aux yeux des moteurs de recherche et de l’expérience utilisateur (UX). Basé sur une longue réflexion préalable, il est profondément tourné vers le besoin de réponses de l’internaute. Concrètement, qu’est-ce qu’un cocon sémantique ? Quels en sont les avantages ? Comment le mettre en place ? Découvrez tout de suite comment créer son cocon sémantique !

découvrir le concept du cocon sémantique

C’est quoi, un cocon sémantique ?

Définition

Le terme de cocon sémantique désigne une technique SEO d’élaboration de contenu digital. Un concept qui s’est démocratisé ces dernières années grâce à Laurent Bourrely, consultant SEO et expert en référencement. Concrètement, il s’agit d’un ensemble de pages relatives à un même sujet, mais le traitant sous différents angles : les fameuses pages « mères », « filles » et « petites filles ». La profondeur de chaque article varie, allant du général au particulier. Dernier aspect, et pas des moindres, la structure du cocon repose sur un maillage interne puissant, afin de former un ensemble cohérent. Cette architecture réfléchie, qui permet à l’internaute de passer de page en page de manière fluide, emmène celui-ci jusqu’à une page « finale », présentée comme une conclusion. Créer son cocon sémantique permet donc, grâce à des requêtes-clés bien définies, de toucher une audience ciblée et d’obtenir un trafic qualifié.  De plus, plusieurs cocons peuvent cohabiter sur un même site web. Merveilleux, non ?

Autour du cocon sémantique

Pour bien comprendre ce qu’est le cocon sémantique, quelques éclaircissements sont nécessaires, notamment sur le concept de personas. En effet, cerner le public-cible de son site en amont est une étape incontournable. En bref, on n’écrit pas dans le vide, mais bien pour conquérir ceux à qui l’on souhaite proposer un produit ou un service ! C’est justement à cela que servent les personas. Avec précision, ils vont permettre de dessiner les contours de l’audience que l’on souhaite viser. Ces personnalités induisent ensuite des comportements et des questionnements, auquel le site va ensuite devoir répondre. De quoi gagner en pertinence ! Autre notion complémentaire, celle des métamots, qui désignent les termes employés par les internautes dans leurs recherches. Ils contiennent des renseignements à la fois sur le mot lui-même, mais aussi sur l’intention de recherche. Ils sont donc parfaits pour être utilisés en guide de thème pour une page, et être déclinés en champs lexical ! Enfin, reste la question de l’architecture nécessaire entre les pages d’un site web ; pour cela, je vous invite à parcourir mon article sur le maillage interne !

Toile d'araignée couverte de gouttes de pluie

Pourquoi créer son cocon sémantique ?

Référencement naturel et taux de conversion

Créer un cocon sémantique pour son site demande d’abord de bien cerner sur quelle(s) thématique(s) va porter notre site. Par conséquent, il faut aussi bien cibler l’audience que l’on souhaite toucher. Et qu’est-ce qu’une audience bien ciblée, si ce n’est le gage d’un trafic de qualité ? Celui-ci va permettre de transformer les visiteurs du site en clients, faisant donc grimper le taux de conversion. Prendre le temps d’élaborer cet outil de référencement naturel est un atout précieux pour développer son entreprise sur le web. C’est aussi un bon garde-fou, si vous craignez de vous éparpiller au gré de vos articles. En bâtissant cet organigramme, vous aurez une vision claire des contenus à avoir sur votre blog, en fonction de vos objectifs et de votre audience : idéal pour un référencement naturel au top ! Cependant, attention : il ne s’agit pas non plus une recette miracle ! Utilisée à outrance, cette technique pourrait même se retourner contre les sites qui l’emploient, comme le souligne le site Optimiz.me. Néanmoins, au regard de ce que l’on sait des algorithmes des moteurs de recherche,  il reste que le cocon sémantique apporte actuellement une vraie valeur ajoutée à une stratégie SEO solide.

Exemple de cocon sémantique

Imaginez que vous êtes le propriétaire d’une e-boutique vendant des chaussures de randonnées. Afin d’amener les internautes vers la page présentant vos produits (votre page « mère »), vous allez proposer différentes thématiques. On peut imaginer « randonnées à faire », « matériel de randonnée » ou encore « activités en randonnées ». Ce sont là vos pages filles. Restent les pages « petites-filles », avec des sujets comme « Bien préparer sa randonnée : X conseils », « Comment faire une randonnée en solitaire,  » Les X randonnées à faire en Bretagne », etc. Pour bien visualiser le résultat, rien de tel qu’une bonne mind map avec de la couleur. Et voilà votre plan prêt pour bâtir des contenus rédactionnels puissants ! Si vous avez besoin d’aide pour la partie rédaction, n’hésitez pas à faire appel à mes services de rédactrice web !

Mind mapping ampoule avec bulles tracées à la craie sur tableau noir

Créer son cocon sémantique : les 6 étapes complètes

1/ Définir l’audience ciblée

À qui souhaitez-vous vous adresser ? Hommes, femmes, les deux ? Quelle(s) tranche(s) d’âge ? Quelle(s) catégorie(s) socio-professionnelle(s) ? Quels sont leurs passe-temps, leurs centre d’intérêts, leurs canaux d’informations… Tout compte pour dresser un portrait fidèle des gens qui composent votre audience. Ce portrait vos aidera ensuite à vous projeter et à évaluer si vos propositions sont pertinentes, par rapport à votre cible.

2/ Réaliser une mindmap du cocon sémantique

Vous avez défini les lignes principales de votre projet, ainsi que votre cible. Prenez une grande feuille blanche, des stylos de couleur, et réalisez une mindmap de votre (futur) site internet. Comme dit plus haut, c’est là que vous allez voir apparaître votre page « mère » et les pages « filles », et que vous allez décliner des pages « petites filles », permettant de répondre aux questions que se posent vos visiteurs !

3/ Déterminer des mots-clés pertinents

Pour chacune des thématiques, recherchez les mots-clés adéquats. Ces outils précieux, bien insérés dans vos pages, vont vous aider à ranker sur des requêtes-clés. Associés à un contenu bien rédigé et optimisé (voir le point 5 ci-dessous), ils vont améliorer votre référencement naturel et vous aideront à apparaître sur la première page de recherche.

4/ Préparer le contenu rédactionnel

C’est peut-être le point le plus important ! Je ne dis pas ça parce que je suis rédactrice web (quoique…) mais parce que le contenu rédactionnel est l’outil le plus puissant de votre site. Misez sur un contenu unique, bien rédigé et avec une forte valeur ajoutée qui séduira les internautes. C’est le meilleur moyen, que dis-je, le seul ! de fidéliser votre audience, de les inciter à revenir et à devenir clients de vos produits !

5/ Optimiser le maillage interne

Dans le cadre d’un cocon sémantique, le maillage interne répond à une structure bien précise, définie en amont. Pas question de mettre des liens n’importe où et n’importe comment ! La pertinence et la richesse d’informations priment, tout en gardant à l’esprit les questionnements possibles de vos personas. Réfléchi et construit, votre maillage interne peut devenir un outil puissant pour booster votre site !

6/ Évaluer l’efficacité du cocon sémantique

Véritable stratégie digitale, le cocon sémantique nécessite d’être évaluer à l’aide d’outils fiables. Parmi ceux-ci, Google Analytics permet de suivre l’internaute et d’étudier ses comportements sur le site. C’est particulièrement intéressant en ce qui concerne le taux de rebond par exemple ! Autre moyen d’évaluation, le calcul du ROI (Retour sur Investissement), soit l’agent gagné par rapport à l’argent investi au départ. Enfin, il faut également prendre en compte le gain de visibilité sur les moteurs de recherche, grâce aux fonctionnalités de la Search Console de Google.

En préparant cet article sur le cocon, j’ai mesuré toute la profondeur et la complexité du sujet. Loin de me faire fuir, cela m’a donné envie d’en apprendre encore davantage ! Et vous, vous en pensez quoi du cocon sémantique ?

Articles récents

Laisser un commentaire